Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

Yso

Né à Vieng-Chan, Laos, 1972

DiffusionCréateur

Depuis 1999

Siphay Southidara, mieux connu sous le nom d’Yso, est styliste de mode et directeur artistique. Il compose des ensembles de vêtements et d’accessoires, et imagine des concepts de décors tant pour des éditoriaux de magazines que pour des campagnes publicitaires ou des défilés de mode. Il est également créateur de costumes de scène. Depuis 2010, Yso est représenté par l’agence Folio à Montréal.

Originaire du Laos, Siphay Southidara obtient son diplôme en mode féminine au Collège Marie-Victorin à Montréal en 1994. Après avoir été stagiaire chez la designer Marie Saint Pierre, il lance sa propre griffe de vêtements pour femme en 1999 sous son pseudonyme Yso.

Ses collections de prêt-à-porter sont alors distribuées dans quatre boutiques à Montréal, Toronto, Calgary et Halifax.

Yso reçoit également quelques clientes à son atelier pour des commandes sur mesure. À l’époque, le designer Denis Gagnon travaille pour lui, une relation qui s’inversera par la suite lorsque Yso deviendra styliste à la pige en 2005, notamment pour Gagnon de 2008 à 2012.

Au cours de sa carrière, Yso a collaboré avec des magazines comme Dress to Kill et ELLE Québec, ainsi qu’avec des troupes de théâtre et de danse comme Sybillines de Brigitte Haentjens et Fou glorieux de Louise Lecavalier. En 2018, il poursuit son travail de directeur artistique tout en préparant le lancement de PHAY, une ligne de prêt-à-porter faite à partir de matières recyclées.

Sources

Essadiqi, Nadia. « Yso, styliste » Urbania, Urbania, 5 janvier 2011, https://urbania.ca/article/yso-styliste/. Lien externe

« Yso » Folio, Folio Montréal, https://www.foliomontreal.com/fr/artistes/yso. 2018. Lien externe

« YSO » Théatre du Nouveau Monde, Théatre du Nouveau Monde, https://www.tnm.qc.ca/personne/yso/. 2018. Lien externe

Date de publication

01/10/2004

Auteur

Dicomode

Réviseur

Madeleine Goubau, Collaboratrice

Dernière révision le
01/02/2019 Suggérer une modification

© Musée McCord 2019