Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

Réjane Allaire (Réjane de Montréal)

Née à Saint-Ours, 1933

Créateur

1959 - 1978

Chapeau (détail), Réjane de Montréal, vers 1965. Don de Carmen Doyon Ward, M996.63.3 © Musée McCord

Autodidacte, Réjeanne Allaire confectionne ses premiers chapeaux sur mesure à 21 ans. Dotée d’un fort esprit d’entreprise, elle ouvre une boutique-atelier en 1959, au 6202 avenue Somerled, à Montréal. Elle modifie légèrement la graphie de son prénom et signera désormais toutes ses créations Réjane de Montréal. Elle fait paraître des publicités dans le journal The Gazette et devient membre du Fashion Group de Montréal dès les premiers pas de son entreprise. Son talent et son enthousiasme lui valent bientôt une importante clientèle et, en 1964, elle déménage sa boutique au 1529, rue Sherbrooke Ouest.

Elle crée des coiffures pour la boutique Nouvelle Orléans du magasin Eaton et la maison Evans Furs de New York lui commande des chapeaux pour accompagner ses manteaux. Les chapeaux de fourrure assurent la renommée de Réjane, renommée qu’elle entretient en organisant chaque année au moins un défilé pour présenter ses nouvelles créations à la presse de mode et au public montréalais. Elle recrute des mannequins qui portent ses couvre-chefs avec une grâce naturelle, notamment Élaine Bédard, Chantal Gagnon et Georgette Cognac. Ses défilés ont lieu dans de grands hôtels, entre autres au Ritz-Carlton et au Château Champlain. La collaboration de la photographe June Sauer à la production de ses photos publicitaires contribue également à l’image prestigieuse de ses collections.

En 1969, la chroniqueure de mode Wini Rider salue dans The Gazette l’élargissement du champ de créativité de Réjane à une vaste gamme de vêtements couture : des shorts à la robe de mariée.

La journaliste note que l’expertise de Réjane dans la création de chapeaux lui permet de composer des tenues complètes, créant un total look dont l’effet est assuré.

Les créations de Réjane sont mises en vedette par les personnalités québécoises du monde du spectacle et de la télévision, dont Jeannette Bertrand, Christine Chartrand, Renée Claude, Suzanne Lapointe, Renée Martel, Danielle Ouimet, Edith Serei et Claude Valade. Dans les années 1970, son atelier emploie jusqu’à huit ouvrières. Réjane est courtisée par les médias, dont l’émission Bon dimanche à TVA où elle est invitée plusieurs fois par an. Ses créations, en particulier ses remarquables ensembles de mariage, apparaissent dans les magazines québécois Fiancés et maison d’aujourd’hui, Madame, Mon mariage et Marie-Ève.

Alors qu’elle connaît le succès, Réjane interromp sa carrière dans la mode en 1978 pour honorer la promesse faite à son époux Jacques Prévost lors de leur mariage en 1971. On se souviendra de Réjane de Montréal comme d’une artiste versatile, au sens aigu de l’harmonisation des coiffures et des visages.

Sources

Le Grand journal illustré, « Le gala des artistes 1971 », du 14 au 20 juin 1971, p. 13.

Rider, Wini. « From shorts to bridal gowns. Milliner pioneers own total look », The Gazette, 19 février 1969.

Date de publication

01/10/2004

Auteur

Dicomode

Réviseur

Cynthia Cooper, Musée McCord

Dernière révision le
01/02/2019 Suggérer une modification

© Musée McCord 2019