Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

Paquet

DétaillantFabricant

1850 - 1981

Robe (détail), achetée chez Compagnie Paquet, 1922. Don de Rose Christie, M983.117.1 © Musée McCord

Le grand magasin Paquet a été une institution du quartier Saint-Roch à Québec durant plus de 100 ans. Son histoire est intimement liée au développement commercial de la rue Saint-Joseph et son déclin est symptomatique de la montée des centres commerciaux situés en banlieue. L’entreprise a par ailleurs été connue à l’échelle du pays pour ses catalogues permettant les achats à distance.

Fondé en 1850 par Zéphirin Paquet (1818–1905), le commerce est d’abord établi sur la rue Saint-Vallier, dans le quartier Saint-Sauveur à Québec.

Il se trouve alors au rez-de-chaussée de la maison familiale des Paquet et propose des chapeaux, de la mercerie et des tissus.

En 1866, à la suite d’un incendie ayant détruit la boutique, Paquet déménage ses activités sur la rue Saint-Joseph, dans le quartier Saint-Roch. Les produits offerts se multiplient alors pour inclure également des chaussures, des vêtements, de la lingerie et des fourrures. Selon la coutume de l’époque, aucun prix n’est fixé et le marchandage est une étape incontournable de la vente.

En 1890, le magasin change d’adresse pour une dernière fois sur la rue Saint-Joseph, face à l’église Saint-Roch.

Occupant plusieurs édifices, dont un de six étages, Paquet devient alors le premier grand magasin de la ville.

Le nouveau bâtiment est considéré comme des plus modernes : muni d’un ascenseur, il est éclairé à l’électricité. On y trouve 38 rayons ainsi que des ateliers où sont confectionnés des chapeaux, des costumes et des robes.

En 1892, l’entreprise possède deux divisions, celle de la vente au détail, appelée Z. Paquet, et celle de la vente en gros, lancée par J. Arthur Paquet, le fils du fondateur, et appelée J.A. Paquet. Cette dernière, située dans le secteur Pointe-aux-Lièvres dans la basse-ville, comprend principalement une manufacture de vêtements et d’articles de fourrure.

Tailleur, acheté chez Compagnie Paquet, 1922. Don de Rose Christie, M983.117.2.1-4 © Musée McCord

À compter du début des années 1900, les deux divisions commencent à publier des catalogues de vente par correspondance qui permettront à Paquet de se faire connaître en dehors de la ville de Québec.

Afin de servir les clients d’un bout à l’autre du pays, le magasin ouvre un comptoir postal pour sa division de ventes au détail, ainsi que des salles d’exposition à Montréal, à Winnipeg, à Toronto et à Vancouver pour les ventes en gros.

Au-delà des vêtements et des accessoires de mode pour toute la famille, Paquet offre aussi du tabac, des horloges, de la vaisselle, des patrons de couture, des meubles, des articles religieux et des instruments de musique.

Après la mort de son fondateur en 1905, l’entreprise demeure entre les mains de la famille Paquet. Le magasin de la rue Saint-Joseph est agrandi du côté du boulevard Charest en 1949. En 1950, sa surface de vente est d’environ 20 000 mètres carrés répartis en 72 rayons. Par ailleurs, Paquet se dote à l’époque d’un service de vente par téléphone qui, dans ses meilleures années, répond à 7 000 commandes par jour.

Après avoir acheté quelques magasins du Syndicat de Québec – un autre grand magasin – et ouvert des boutiques dans les centres commerciaux Place Laurier, Fleur de Lys et les Galeries Chagnon, Paquet cesse ses activités en 1981. L’édifice de la rue Saint-Joseph est alors converti en immeuble à logements.

Robe, achetée chez Compagnie Paquet, 1922. Don de Rose Christie, M983.117.1 © Musée McCord

Sources

Collectif. Zéphirin Paquet, sa famille, sa vie, son œuvre, Québec, ALCAS Frère Éditeur, 1927, 374 p.

Laurin, Lucien. «Mon arrière-grand-père Zéphirin Paquet, commerçant de St-Roch de Québec» (1re partie), L’Ancêtre, vol. 12, no 6, février 1986, p. 193.

Laurin, Lucien. «Mon arrière grand-père Zéphirin Paquet, commerçant de St-Roch à Québec» (2e partie), L’Ancêtre, vol. 12, no 8, avril 1986, p. 275.

Lebel, Alyne. «Une vitrine populaire : les grands magasins Paquet», Cap-aux-Diamants, vol. 4, no 2 , p. 45-48.

« Paquet, Zéphirin » Dictionnaire biographique du Canada, vol. 13, Université Laval/University of Toronto, 2003, http://www.biographi.ca/fr/bio.php?BioId=41105. 2018. Lien externe

Sauriol, Marguerite. « La Compagnie Paquet » Musée canadien de l’histoire, Gouvernent du Canada, https://www.museedelhistoire.ca/cmc/exhibitions/cpm/catalog/cat2406f.html. Lien externe

Thivierge, Sylvie. «Commerce et architecture», Continuité, no 42, hiver 1989, p. 27.

Trépanier, Paul et Céline Mérette. «Le grand magasinage. Une tournée des magasins qui ont fait les beaux jours des rues commerçantes», Continuité, no 42, hiver 1989, p. 37.

Date de publication

01/10/2004

Auteur

Dicomode

Réviseur

Madeleine Goubau, Collaboratrice

Dernière révision le
01/02/2019 Suggérer une modification

© Musée McCord 2019