Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

Ogilvy

Détaillant

Depuis 1866

Catalogue Jas. A. Ogilvy & Sons (détail), 1906. Photo fournie par Ogilvy

Ogilvy, maintenant Holt Renfrew Ogilvy, est un grand magasin de luxe de Montréal offrant du prêt-à-porter, des chaussures, des accessoires et des cosmétiques pour femme et homme. On y trouve une vaste sélection de marques haut de gamme internationales, dont Louis Vuitton, Ermenegildo Zegna, Tiffany & Co. et Longchamp. Ogilvy propose également quelques marques canadiennes comme Canada Goose et Marie Saint Pierre. Le magasin est une institution de la rue Sainte-Catherine. Le caractère spectaculaire de ses vitrines de Noël et la musique quotidienne de ses joueurs de cornemuse ont contribué à en faire une référence, même auprès d’une clientèle moins nantie.

L’histoire d’Ogilvy commence en 1866 avec la construction par l’Écossais James Angus Ogilvy d’un premier magasin, à l’angle des rues Bonaventure et de la Montagne.

Il s’agit alors principalement d’une boutique de tissus qui propose de la toile, des cotons et des lainages.

Les débuts de l’entreprise sont marqués par plusieurs déménagements, d’abord en 1877 au coin des rues Saint-Antoine et de la Montagne, puis en 1896 à l’angle nord-est de la rue Sainte-Catherine et de la Montagne. L’architecte de cette nouvelle adresse est David Ogilvy, fils du fondateur. En 1912, le magasin déménage de nouveau, toujours à l’angle des rues Sainte-Catherine et de la Montagne, cette fois côté nord-ouest où il se trouve toujours en 2018. C’est encore l’architecte David Ogilvy qui signe l’architecture de l’établissement, qui compte quatre étages lors de sa construction.

Ogilvy change de main en 1927. Son nouveau propriétaire, J. Aird Nesbitt, fait construire un cinquième étage l’année suivante pour y installer une salle de spectacle. Celle-ci accueillera de nombreux récitals et concerts, notamment ceux de l’Orchestre symphonique de Montréal. Pour rendre hommage aux origines écossaises d’Ogilvy, J. Aird Nesbitt introduit le motif du tartan du clan Ogilvie comme élément signature des sacs et des emballages du magasin. En 1945, il engage un joueur de cornemuse qui fait quotidiennement le tour de tous les étages en jouant de son instrument, une tradition qui se maintiendra jusqu’en septembre 2017. En 1947, Ogilvy inaugure ses iconiques vitrines de Noël entièrement mécanisées, conçues par le fabricant de jouets allemand Steiff. Celles-ci ont été offertes au Musée McCord en 2018 pour qu’il en assure la conservation.

Vitrine du magasin Ogilvy, « The V Neckline », Montréal, vers 1940. Photo fournie par Ogilvy

Au cours des années 1960, Ogilvy ouvre quelques succursales dans des centres commerciaux, notamment au centre Fairview de Pointe-Claire et aux Galeries d’Anjou. En 1985, Ogilvy est vendu au groupe Equidev qui entreprend d’importants travaux de rénovation et de modernisation de la succursale du centre-ville.

Le nouveau concept, inauguré en 1987, propose des boutiques de marques en magasin gérées par les différents détaillants eux-mêmes.

Cette approche d’« espace-boutique » deviendra par la suite monnaie courante dans les grands magasins de luxe.

Par la suite, Ogilvy change de propriétaire à plusieurs reprises. Le magasin est acheté par la Compagnie d’assurance Standard Life en 1994, par Pyxis Real Estate Equities Inc. en 2000, par un consortium québécois en 2010, puis par le Selfridges Group, déjà propriétaire du célèbre magasin Selfridges à Londres et de la chaîne Holt Renfrew au Canada, en 2011.

En 2013, la fusion du magasin Ogilvy avec le magasin Holt Renfrew de la rue Sherbrooke est annoncée pour 2017, puis repoussée à 2020. Les deux bannières seront regroupées dans le bâtiment d’Ogilvy dont la superficie passera de 15 000 à 23 000 mètres carrés. La nouvelle destination magasinage de grand luxe, baptisée Holt Renfrew Ogilvy, comprendra entre autres des boutiques Chanel, Dior, Fendi, Hermès, Louis Vuitton et Prada. Il s’agira du plus grand magasin Holt Renfrew au Canada. Le projet représente un investissement de 100 millions de dollars. En 2018, 129 personnes travaillent pour le magasin Ogilvy.

Futur magasin Holt Renfrew-Ogilvy © Holt Renfrew. Photo fournie par Ogilvy

Sources

ogilvycanada.com Lien externe

Fournier, Marie-Eve. « Fusion d’Ogilvy et de Holt Renfrew : pas avant 2020 » maPresse, La Presse Inc., 16 novembre 2017, https://www.lapresse.ca/affaires/economie/commerce-de-detail/201711/16/01-5143749-fusion-dogilvy-et-de-holt-renfrew-pas-avant-2020.php. Lien externe

« Holt Renfrew Ogilvy to Redefine the Luxury Experience in Montreal » Holt Renfrew, Holt, Renfrew & Co., Limited, 15 novembre 2017, https://s7d2.scene7.com/is/content/HoltRenfrewNewProd/marketing/2018/corporate/landing-pages/holt-renfrew-ogilvy/final/hro-redefines-luxury-experience-in-montreal-en.pdf. Lien externe

« Le Musée McCord hérite des vitrines des fêtes iconiques d’Ogilvy léguées par Holt Renfrew Ogilvy » Musée McCord, Musée McCord, 21 mars 2018, http://www.musee-mccord.qc.ca/app/uploads/2018/03/communiqu_vitrines.pdf. Lien externe

« Ogilvy (department store) » Wikipedia, Wikimedia Foundation, Inc., 13 décembre 2018, https://en.wikipedia.org/wiki/Ogilvy_(department_store). Lien externe

Date de publication

01/10/2004

Auteur

Michelle Comeau, Dicomode

Réviseur

Madeleine Goubau, Collaboratrice

Dernière révision le
01/02/2019 Suggérer une modification

© Musée McCord 2019