Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

Myco Anna

Marque

1995 - 2019

Collection hiver 2012. Photo fournie par Myco Anna

Myco Anna était une entreprise spécialisée dans le prêt-à-porter féminin confectionné à partir de tissus principalement recyclés. Le style « patchwork » multicolore était la signature de la marque, et ce, tant pour les vêtements du quotidien que pour les tenues de soirée. L’entreprise, basée à Québec, proposait par ailleurs un service personnalisé et sur mesure pour des pièces uniques, notamment des robes de mariée.

L’histoire de Myco Anna à commencé en 1995 lorsque la designer autodidacte Marie-Chantal Le Breton a fondé son entreprise sur la rue Saint-Joseph à Québec.

À l’origine, toutes les créations Myco Anna étaient faites à partir de textiles récupérés, surtout des tricots de laine, qui provenaient de comptoirs d’économie.

La popularité de la marque et les plus grands volumes de production ont toutefois conduit Marie-Chantal Le Breton à s’approvisionner également en textiles neufs.

En 2001, Myco Anna a ouvert une première boutique-atelier au 616, rue Saint-Vallier à Québec. La même année, Christiane Garant, qui travaillait déjà pour l’entreprise en tant que représentante aux ventes, est devenue copropriétaire de Myco Anna. En 2003, Marie-Chantal Le Breton a quitté l’entreprise pour se consacrer aux arts visuels. Christiane Garant est alors devenu propriétaire à part entière et, par le fait même, directrice artistique de la marque.

Christiane Garant. Photo fournie par Myco Anna

En 2007, l’entreprise a déménagé au 615, rue Saint-Vallier, en face du local précédent.

En plus de ses collections pour le grand public, Myco Anna a commencé à offrir en 2011 un service de confection d’uniformes pour des entreprises et des équipes sportives.

En 2014, Myco Anna a ajouté à ses collections des produits de décoration, dont une variété de coussins décoratifs, sous l’étiquette MAKABANE.

En 2018, Myco Anna appartenait à quatre actionnaires : Christiane Garant, Nathalie Garant, Manon Veilleux et Chrystian Paquet. L’entreprise comptait une quinzaine d’employés à l’interne et faisait faire ses vêtements en sous-traitance par des couturières pigistes travaillant de leur domicile ou dans de petites usines locales. Les collections étaient vendues sur le site web de la marque, dans ses boutiques de la rue Saint-Vallier et du centre commercial Place de la Cité, et par l’entremise d’un réseau d’une centaine de détaillants canadiens. La compagnie à annoncé sa fermeture en février 2019.

Sources

mycoanna.com Lien externe

Date de publication

01/10/2004

Auteur

Dicomode

Réviseur

Madeleine Goubau, Collaboratrice - Cynthia Cooper, Musée McCord

Dernière révision le
15/10/2019 Suggérer une modification

© Musée McCord 2019