Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

Marguerite Ducharme

Née en 1922 - Décédée en 2005

CréateurFabricant

1941 - 2005

Marguerite Ducharme (1922–2005) a été l’une des dernières fleuristes-plumassières du Québec. Sa passion pour le métier commence en 1941 lorsqu’elle est engagée comme secrétaire-comptable à la chapellerie Petit et Lefebvre, alors un important producteur de fleurs artificielles et de plumes de fantaisie.

La jeune femme demande à ses patrons si elle peut confectionner des chapeaux durant ses moments de pause, et ses créations connaissent rapidement du succès auprès des détaillants.

Elle se voit par la suite confier la direction de l’atelier.

En 1966, Marguerite Ducharme fait l’acquisition de l’entreprise qui compte alors une trentaine d’employés travaillant dans un local de la rue Bleury à Montréal. Jusqu’à la fin des années 1970, elle y produit une ou deux collections de chapeaux par an. En 1981, elle met aux activités de l’atelier en raison de la baisse de popularité des chapeaux. Elle continue toutefois de créer à la main des fleurs de soie et des parures en plumes à partir de chez elle. Ses créations sont achetées par de grands magasins, des boutiques spécialisées et des chapelières réputées, dont Yvette Brillon, Irene Burstyn et Anita Pineault. Marguerite Ducharme collabore également avec des ateliers de costumes, entre autres ceux des Grands Ballets Canadiens, du Théâtre du Rideau Vert et du Cirque du Soleil.

En 1999, le Centre national de recherche et de diffusion du costume à Montréal consacre une exposition à Marguerite Ducharme. Celle-ci continue d’exercer son art dans son sous-sol de Sainte-Rose jusqu’au milieu des années 2000, alors qu’elle a plus de 80 ans. Marguerite Ducharme est décédée en 2005.

Sources

« Ducharme, Marguerite » Généalogie Québec, https://www.genealogiequebec.com/necro/accueil, 14 juillet 2005, https://www.genealogiequebec.com/necro/quebec/a-travers-le-quebec/la-presse-montreal-qc/50188/DUCHARME-Marguerite/avis-de-deces. Lien externe

« Les journées de la culture : Vivre de ses plumes », La Presse, 22 septembre 2003, (récupéré dans Eureka)

Date de publication

01/10/2004

Auteur

Dicomode

Réviseur

Madeleine Goubau, Collaboratrice

Dernière révision le
01/02/2019 Suggérer une modification

© Musée McCord 2019