Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

Ma Divine Clémentine

Marque

1982 - 2001

Collection maternité printemps-été 1999 © Marie-Reine Mattera. Photo fournie par Ma Divine Clémentine

Ma Divine Clémentine, une marque de vêtements haut de gamme pour enfants de 6 mois à 10 ans, et Ma Divine Clémentine Maman (Mom dans les marchés anglophones), une ligne pour femmes enceintes, ont été créées par la designer de mode montréalaise Dominique Perron.

Née à Québec et ayant passé son enfance à Chicoutimi, Dominique Perron étudie d’abord en design de l’environnement de 1975 à 1977. Elle fréquente par la suite l’Instituto Allende, au Mexique, puis l’Arte Institute de Chicago, aux États-Unis, pour se spécialiser dans les fibres et les textiles. Elle suit finalement une formation à l’École de la Chambre Syndicale de la couture parisienne en 1980 et 1981.

L’année suivante, la créatrice se lance en affaires dans le créneau des vêtements pour enfant avec son associée Paule Lagacé, dont elle rachètera les parts quelques mois plus tard. Au début des années 1990, alors qu’elle est elle-même enceinte, Dominique Perron ajoute le volet maternité à ses collections. Dans ses meilleures années, Ma Divine Clémentine emploie une dizaine de personnes à son siège social du 4398, boulevard Saint-Laurent à Montréal.

Ses vêtements, produits chez des sous-traitants montréalais, sont distribués dans 150 points de vente au Québec et en Ontario, ainsi que 100 autres aux États-Unis.

Face à la concurrence des pays asiatiques dans le domaine de la mode pour les tout-petits, l’entreprise met fin à ses activités à l’automne 2001. Dominique Perron enseigne ensuite en mode à l’École supérieure de mode de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) ainsi qu’au Séminaire de Sherbrooke. Elle travaille également comme directrice artistique pour différentes entreprises du domaine de l’habillement comme Jacob, L’Officiel, West Coast et Mexx jusqu’en 2012.

Cette période sera suivie d’un retour aux études à l’Université Concordia où elle suit des cours en arts. En 2018, Dominique Perron poursuit une carrière d’artiste peintre à Knowlton, dans la Montérégie.

Sources

« Dominique Perron » LinkedIn, LinkedIn Corporation, https://www.linkedin.com/in/dominique-perron-0a087724/?originalSubdomain=ca. 2018. Lien externe

« Dominique Perron, designer de vêtements… Par accident! », Les Affaires, 17 juin 1995, (article récupéré dans Eureka!)

« Les enfants de la balle », La Presse, 9 avril 1997, (article récupéré dans BAnQ numérique)

« Ma Divine Clémentine », La Presse, 22 septembre 1986, (article récupéré dans BAnQ numérique)

Date de publication

01/10/2004

Auteur

Dicomode

Réviseur

Madeleine Goubau, Collaboratrice

Dernière révision le
01/02/2019 Suggérer une modification

© Musée McCord 2019