Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

La Maison Simons

Détaillant

Depuis 1840

La Maison Simons est une entreprise familiale spécialisée dans le commerce de détail de vêtements et d’accessoires pour femme et homme offerts dans toutes les gammes de prix. Ses magasins à grande surface proposent un large éventail de produits allant de la lingerie aux tenues de soirée, en passant par les vêtements de sport, d’extérieur et de bureau.

On y trouve tant des marques internationales de luxe comme Vivienne Westwood, Marni et Issey Miyake, que des créations de designers québécois tels Denis Gagnon, Elisa C-Rossow et UNTTLD.

La Maison Simons conçoit par ailleurs les vêtements de sept marques maison vendues à prix abordables et s’adressant à des clientèles tant adolescentes que plus âgées : twik, DJAB, ICÔNE, Le 31, Contemporaine, i.FiV5 et miiyu. L’entreprise comprend également un rayon axé sur la décoration d’intérieur et la literie.

L’histoire de La Maison Simons commence en 1840 lorsque John Simons et James Orkney ouvrent un magasin de marchandise sèche, principalement des textiles européens, dans le Vieux-Québec au coin des rues Saint-Jean et Sainte-Angèle. L’entreprise s’appelle alors Simons & Orkney. En 1870, elle déménage au 20, côte de la Fabrique où le siège social de La Maison Simons se trouve toujours en 2018.

Au fil des ans, le nom du magasin change pour refléter ses différents partenariats d’affaires. Simons & Orkney devient Simons & Foulds en 1865, puis Simons & Minguy en 1898. En 1934, l’entreprise devient la propriété exclusive de la famille Simons. Cette période coïncide avec une montée en popularité des vêtements prêt-à-porter qui amènera l’entreprise à se concentrer sur ce créneau et à délaisser celui du tissu.

À compter de 1961, La Maison Simons prend de l’expansion en ouvrant une deuxième boutique dans le centre commercial Place Ste-Foy.

En 1999, l’entreprise fait une première percée hors de la ville de Québec en ouvrant un magasin sur la rue Sainte-Catherine au centre-ville de Montréal ainsi qu’un autre à Sherbrooke au Carrefour de l’Estrie.

Après avoir multiplié les adresses dans la province, La Maison Simons lance son site transactionnel en ligne en 2010, rendant sa marchandise accessible à une clientèle pancanadienne. Deux ans plus tard, une première boutique hors du Québec est inaugurée en Alberta, au West Edmonton Mall.

En 2018, La Maison Simons compte 15 magasins, dont neuf au Québec, trois en Alberta, deux en Ontario et un en Colombie-Britannique. Peter Simons est président et chef de la direction de l’entreprise dont il est propriétaire avec son frère Richard, vice-président aux achats. Ils sont la cinquième génération de la famille à diriger La Maison Simons. En mai 2018, l’entreprise a toutefois ouvert pour la première fois son capital-actions à des partenaires externes lorsque le gouvernement du Québec et la Caisse de dépôt et placement du Québec ont investi 125 millions de dollars pour soutenir le virage numérique de La Maison Simons.

Ceinture, achetée chez Simons, 1960-1975. Don de Denise Philippon, M2014.86.12 © Musée McCord

Sources

simons.ca Lien externe

Froment, Dominique. « « Si mes enfants ne prennent pas ma relève, ce n’est pas grave ! » – Peter Simons, La Maison Simons » Les Affaires, Médias Transcontinental S.E.N.C., 21 avril 2011, https://www.lesaffaires.com/operation-releve/capitale-nationale/-si-mes-enfants-ne-prennent-pas-ma-releve-ce-n-est-pas-grave—–peter-simons-la-maison-simons/529349. Lien externe

Gagné, Louis. « Québec investit près de 100 M$ dans Simons » Radio-Canada, Société Radio-Canada, 29 mai 2018, https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1103757/investissement-gouvernement-quebec-maison-simons-transformation-numerique. Lien externe

Guimond, Josée. « Simons: le début d’une tradition » Le Soleil, Groupe Capitales Médias, 3 octobre 2015, https://www.lesoleil.com/archives/simons-le-debut-dune-tradition-73a3aa1adb073b9aa32f411ca23716ec. Lien externe

Date de publication

01/10/2004

Auteur

Dicomode

Réviseur

Madeleine Goubau, Collaboratrice

Dernière révision le
10/10/2019 Suggérer une modification

© Musée McCord 2019