Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

La Ligue de la jeunesse féminine

Organisation

1926 - milieu années 1970

À compter des années 1930, la Ligue de la jeunesse féminine organise des défilés-bénéfices pour présenter à l’élite canadienne-française les collections haut de gamme des créateurs québécois. Alors que les défilés des grands magasins de l’époque sont commentés en anglais, ceux de la Ligue le sont en français. Plutôt que de faire appel à des mannequins professionnels, les événements mode de la Ligue mettent en vedette ses propres membres, soit des jeunes filles issues de familles nanties.

La Ligue de la jeunesse féminine est fondée en 1926 par Thérèse Casgrain dans le but d’initier les jeunes filles des milieux aisés à l’implication dans des causes charitables. Il s’agit, en quelque sorte, du pendant francophone de la Junior League.

Dès les années 1930, l’organisation commence à présenter ses défilés dans des hôtels chics comme le Windsor ou le Ritz-Carlton de Montréal.

Ils ont également lieu à l’occasion dans de grands magasins comme Holt Renfrew, Eaton et Ogilvy. Raoul-Jean Fouré, Gaby Bernier et Marie-Paule Nolin font partie des créateurs ayant dévoilé leurs collections lors de ces événements. Des accessoires et des bijoux étaient prêtés pour l’événement, notamment par Dupuis Frères et Birks.

Cette tradition alliant mode et philanthropie s’est poursuivie jusqu’à la fin des activités de la Ligue de la jeunesse féminine. Différents événements intitulés Revue de la Haute Couture, Déjeuner-mode et Thé-mode ont marqué le parcours de l’organisme à compter des années 1930 jusqu’au milieu des années 1970.

Sources

« Aujourd’hui », Le Devoir, 29 septembre 1971, (récupéré dans BAnQ numérique)

« La femme au foyer et dans le monde », Le Devoir, 4 avril 1961, (récupéré dans BAnQ numérique)

Léger, Marthe. « Le Bal des petits souliers de la Ligue de la jeunesse féminine » BAnQ, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 16 novembre 2016, http://blogues.banq.qc.ca/instantanes/2016/11/16/le-bal-des-petits-souliers-de-la-ligue-de-la-jeunesse-feminine/. Lien externe

« Menuhin, enfant prodige », La Presse, 25 février 2011, (récupéré dans Eureka)

« Mode et philanthropie, une longue alliance », La Presse, 16 août 2005, (récupéré dans BAnQ numérique)

« Mon œil sur Montréal », La Presse, 12 septembre 1974, (récupéré dans BAnQ numérique)

« Quelques créations montréalaises à la revue de Haute Couture de la Ligue de la jeunesse féminine », La Canada, 22 février 1936, (récupéré dans BAnQ numérique)

« Revue d’élégance », L’Avenir du Nord, 18 juin 1953, (récupéré dans BAnQ numérique)

« Revue de la Haute-Couture », Le Devoir, 15 mars 1949, (récupéré dans BAnQ)

Date de publication

01/10/2004

Auteur

Dicomode

Réviseur

Madeleine Goubau, Collaboratrice

Dernière révision le
01/02/2019 Suggérer une modification

© Musée McCord 2019