Rechercher par mots-clés

Explorer par catégories

Desjardins Fourrures

Fabricant

1877 - 2017

Desjardins Fourrures a été fondée en 1877 par Charles Desjardins qui, après avoir tenu une petite boutique de chapeaux et d’articles de fourrure, décide d’ouvrir un établissement plus grand sur la rue Sainte-Catherine, au coin de la rue Saint-Timothée. Le commerce se développe alors rapidement en offrant une gamme complète de manteaux de fourrure en plus des chapeaux.

 

Dès lors, la notoriété de Desjardins s’étend à tout le Canada et au-delà des frontières.

Charles Desjardins se charge lui-même des achats de peaux, de feutres ou de soies, et pendant plus de trois décennies, se rend en Europe chaque année afin de s’approvisionner en fourrures, en plus de celles qu’il acquiert au Canada et aux États-Unis.

Le développement soutenu du commerce mène, au début du 20e siècle, à la construction du grand magasin de la rue Saint-Denis, près de la rue Dorchester, devenu plus tard le boulevard René-Lévesque. Les étalages y sont luxueux et leur mise en scène, remarquable. L’intérieur est vaste, avec son allée centrale et ses deux rangées de galeries superposées. Un plafond à verrières et de lourds tapis complètent le décor.

On trouve au rez-de-chaussée du grand magasin, une imposante variété de chapeaux. Un escalier central mène au premier étage, où sont exposées des fourrures de toutes sortes et de tous les pays : manteaux, chapes, collerettes, étoles et parures, etc.

Dans l’atelier, qui occupe tout le deuxième étage, coupeurs experts et couturières habiles taillent et assemblent les peaux, les assouplissent et les peignent.

Une partie de l’atelier est réservé à la chapellerie.

À la fin du 20e siècle, l’entreprise poursuit ses activités avec plus de difficulté et se voit dans l’obligation de fermer ses portes début 2017, 140 ans après sa fondation

Date de publication

05/05/2017

Auteur

Musée de la mode, Montréal

© Musée McCord 2019